UFC QUE CHOISIR RODEZ

Alimentation/Santé

Journée mondiale des consommateurs

Alimentation-Santé-EauConsommation

Journée mondiale des consommateurs – Avec Quel produit, ayez le pouvoir d’agir 

A l’occasion de la journée mondiale des consommateurs, et alors que l’UFC-Que Choisir fête ses 70 ans cette année, l’UFC-Que Choisir de l’Indre-et-Loire offre aux consommateurs la possibilité de se mobiliser et d’agir pour une consommation plus responsable. Avec le lancement officiel de Quelproduit, application gratuite et indépendante de décryptage des produits alimentaires, cosmétiques mais aussi ménagers, l’association locale les invite à participer à un « scanathon géant » pour faire la chasse aux substances indésirables.

Quelproduit : l’outil pour faire la chasse aux substances indésirables

Après Quelcosmetic, l’UFC-Que Choisir est heureuse d’annoncer le lancement de Quelproduit, application unique pour décrypter la composition des produits cosmétiques, alimentaires mais aussi ménagers. Compte tenu du brouillard informatif et du marketing sur les emballages, cette application 3 en 1 entend être le compagnon de courses des consommateurs pour les aider à consommer plus sain.

Il y a d’ores et déjà plus de 370 000 produits en base : 230 000 cosmétiques, 134 000 alimentaires, et 6 000 ménagers. Dans le détail, du fait de la présence d’ingrédients indésirables, 31 % des produits cosmétiques présentent une exposition au risque moyen ou significatif pour les consommateurs adultes et 40 % des détergents sont déconseillés ou à éviter. On trouve notamment des perturbateurs endocriniens suspectés dans certains détergents tels que le nettoyant multi-usage ‘St Marc dégraissant au bicarbonate (1), ou au rayon cosmétiques avec par exemple l’autobronzant de L’Oréal ‘Sublime bronze (2) ou le lait pour le corps de Mixa antidessèchement intensif peaux sèches (3). D’autres produits cumulent les substances problématiques, tels que la lessive liquide « Super Croix Bora Bora énergisant (4) » où nous en avons relevé pas moins de 8.

Quant aux produits alimentaires 49 % ont des Nutri-score D ou E, soit les plus mauvais scores nutritionnels. Pire, dans certains d’entre eux, on retrouve des ingrédients suspectés d’être cancérogènes, par exemple dans le ‘Coca-cola sans sucre (5) ou dans le croque-monsieur ‘tendre croc sans croûte’de Herta (6).

Au-delà de l’information donnée sur le produit scanné, Quelproduit propose systématiquement des alternatives plus saines dans la même gamme de produits recherchés

Aux utilisateurs maintenant d’enrichir cette base et de déjouer la stratégie des marques qui ne jouent pas le jeu de la transparence. L’UFC-Que Choisir les incite donc à télécharger gratuitement l’application pour découvrir ses fonctionnalités et scanner un maximum de produits à l’occasion de leurs achats.

 

(1) Un parfum suspecté d’être perturbateur endocrinien, le butylphenyl methylpropional.
(2) Un filtre UV suspecté d’être perturbateur endocrinien, le ethylhexyl methoxycinnamate.
(3) Un adoucissant suspecté d’être un perturbateur endocrinien, le cyclopentasiloxane.
(4) Un agent stabilisant suspecté d’être toxique pour la reproduction le sodium metaborate anhydrous, un conservateur particulièrement allergisant la methylisothiasolinanone, 5 parfums allergisants hexylcinnamal, 3,7-dimethyloctan-3-ol, salicylate d’hexyle, butanone dodecylthio-cyclohexenyl-, limonene, ainsi qu’un conservateur allergisant la benzisothiasolinone.
(5) Un colorant suspecté d’être cancérogène, le caramel au sulfite d’ammonium (E150d).
(6) Un conservateur suspecté d’être cancérogène, le nitrite de sodium (E250).